- Bao ! T'as entendu parler de Syd Barrett ?

- c'est qui ?

- le fondateur des Pink Floyd ! Un groupe de rock né dans les années 1960 en Grande-Bretagne ! Occident.

- il faisait quoi ?

- il était guitariste. C'est l'astre noir du groupe. Parcours atypique. Enfance choyée. Starisation. Eclipse.

.....

Jusque-là rien d'anormal. En 1963 Syd s'intéresse aux Beatles et aux Stones. Il fume de la dope. Il drague les filles.

1967. C'est le Summer of Love.

Ce soir-là dans un club londonien les Pink Floyd se préparent à jouer ...

Dans les coulisses Syd s'explose la tête. En des milliers de fragments psychédéliques. Ses yeux sont noircis

au khôl. Ils se gonflent. Son regard est vitreux.

Impossible de communiquer avec Syd.

Ça dure toute la soirée. Syd est affalé sur une chaise. Il fait face à un miroir sale. Qui lui renvoie son image.

Pendant ce temps les autres comparent leurs fringues hippies. Ils accordent leurs guitares. Rick Wright le clavier est chargé d'accorder les instruments. Roger Waters le bassiste est atteint d'amusie.

- c'est quoi l'amusie ?

- c'est une forme d'aphasie. Le rythme, la mélodie et les accords n'ont plus aucune signification dans ton esprit l'espace de quelques secondes.

Syd est préoccupé.

" Il faut rester accordé pendant le concert ... "

Dans le psychisme de Syd règne l'anarchie. Elle torpille son inspiration.

Les trois autres attendent sur scène. Syd ne vient pas.

Face au miroir Syd s'extrait de ses rêveries narcissiques. D'un geste il vide le contenu d'une boîte de tranquillisants. Mandrax. Sur la table il broie les cachets en tout petits morceaux. Il s'empare d'une bouteille de Brylcreem qu'il vide sur le petit tas.

- Kun ! C'est quoi le Brylcreem ?

- c'est du gel pour les cheveux ...

Syd plonge ses mains dans la bouillie. La soulève. Se la renverse sur la tête. Ça se répand dans les cheveux.

Ça coule le long du cou.

Syd se tourne. Il prend sa Telecaster blanche. Celle couverte de dizaines de petits miroirs.

Il avance vers la scène. C'est le brouillard.

.........

Les tams-tams installent une ambiance de transe. La basse commence à bourdonner. L'orgue démarre un solo à l'orientale.

Syd :

" Je n'y arriverai pas. Je suis le leader du groupe. Je dois jouer. Montrer la voie "

Syd laisse échapper quelques sons de sa Telecaster. Il fait courir son bottle-neck le long du manche. Ça sonne étrange. L'angoisse monte.

Dans le public on a l'impression qu'il joue seul. Pour lui. Dans son univers. Il fait pas cas des autres. Jamais.

Les projecteurs commencent à chauffer la scène. La lotion de Syd coule de partout. Effrayant. Les pilules écrasées dégoulinent et collent à son visage.

LSD.

Quelque chose ne va pas. Syd se transforme en caricature. La sienne. On dirait une effigie qui fond sur place.

.........

Syd. Un ado de 16 ans. Les jambes croisées. Il est assis sur le perron de la maison. Celle de sa mère.

Propriété familiale à Cambridge.

Syd joue avec un chaton. Les cheveux ni trop longs ni trop courts. Bon écolier. Consciencieux. Doué pour

l'art. Intelligent. Extraverti. Il plaît aux filles.

En 1963 il rejoint son premier groupe. Les Geoff Mott and the Mottoes. Reprises de Cliff Richard (Shadows).

Puis il les laisse. Dans une autre formation il tient le rôle du bassiste. Ce sont les Hollerin Blues. Avec les Tea Set il s'entraînera dans tous les clubs folks de la ville.

Là il rencontre trois étudiants en architecture.

Roger Waters. Il sera bassiste et manager des Pink Floyd.

Waters mesure deux mètres.

Il déteste les gens.

Nick Mason. Futur batteur des Pink Floyd. Il arrive de Londres. Et de la haute société. Luxe. Voitures de sport. Nick est plus alcoolique que hippie.

Rick Wright. Un autre londonien. Futur clavier des Pink Floyd. Il fréquente la même université que Waters et Mason. Rick fume le hasch. Et écoute du jazz.

Il se débrouille au clavier.

Bao !

Le groupe est mauvais. Et puis les drogues commencent à circuler autour du groupe.

..........

Syd Barrett a trois passions dans la vie.

La musique.

La peinture.

La religion.

La religion. Mysticisme oriental. Le Sentier des Maîtres.

Avec des camarades d'université Syd pratique la méditation.

Contemplation de la pureté.

Lumière intérieure.

Sagesse dans les énigmes cosmiques.

..............

C'est une foi nouvelle. Syd est tenté. Mais il est rejeté par le groupe. Il a 19 ans. Trop jeune. Ça le marquera toute sa vie.

Syd perd tout intérêt pour la religion.

Il abandonne la peinture. Pourtant son talent lui a permis d'obtenir une bourse pour Camberwell. Une école d'art réputée.

Sans religion et sans peinture Syd commence à s'éteindre.

Reste la musique.

Les Pink Floyd ne sont pas inspirés. Pas de compos originales. Ils ne savent pas quoi faire.

.....

Le nom de Pink Floyd c'est une idée de Syd. D'après un disque de blues où figurent deux musiciens américains. Pink Anderson et Floyd Council.

Les deux prénoms ça va bien ensemble.

Peter et John sont deux personnages clé de la contre-culture londonienne. À un concert des Pink Floyd ilssont dans le public. C'est un des premiers concerts auquel assiste Peter. Lui et John sont impressionnés.

Ils proposent au groupe d'être leurs managers.

Peter :

" Je connaissais pas grand-chose au rock. J'étais fasciné par le son de la guitare électrique. À ce moment-là le Floyd venait de passer semi-pro. Ils voulaient tout arrêter ! C'est là que John et moi on intervient "

Le courant passe avec Peter et John. Le groupe change d'avis.

Peter et John ont une idée de génie.

" Il faut qu'il y ait des jeux de lumière pendant les concerts "

Les Floyd signent avec Peter et John.

Les Floyd deviennent l'étendard du mouvement underground britannique à Londres.

Il ne reste plus au Floyd qu'à écrire des compos originales.

C'est là que Syd s'avère indispensable.

Peter :

" Syd est doué. Il possède une créativité extraordinaire. Les premières chansons ont été écrites en moins de six mois. Syd a tout fait "

Bao !

La première compo de Syd pour le Floyd c'est " Arnold Layne " !

- ça parle de quoi ?

- d'un travesti de banlieue qui vole des dessous féminins suspendus à un fil à linge ... Syd l'a vraiment vu !

Le morceau est bizarre. L'orgue fait penser à Fellini. Syd chante de façon monocorde ...

........

Le Floyd devient la coqueluche du Londres branché. La musique est originale. Jamais entendu ça avant.

Brian Epstein se répand en louanges.

- Kun ! C’est qui Brian Epstein ?

- le manager des Beatles ... Brian parle des Pink Floyd sur une radio française. Sa déclaration est reprise dans tous les médias.

À Londres Pink Floyd joue tard le soir pour une émission qui s'adresse aux teen-agers. Top of the Pops.

Bao ! Syd est influencé par les Stones. Les Beatles. Les Byrds. Le groupe Love.

Le culte du Floyd grandit au fur et à mesure que la créativité de Syd trouve son rythme. Syd propose un mix entre la littérature anglaise à la Lewis Carroll et une inspiration rococo et déjantée.

" The piper at the gates of dawns " c'est le premier vinyle des Pink Floyd. Il est enregistré avec le " Sgt. Pepper " des Beatles dans les mêmes studios d'enregistrement.

Les Beatles et les Pink Floyd se rencontrent. Paul McCartney débarque dans le studio où enregistrent les Floyd. Il fume un joint avec Syd.

" The piper at the gates of dawns " c'est l'album qui capte la créativité de Syd sous acide.

Les morceaux parlent de félins ... De pensée chinoise. De fables exotiques.

Syd :

" Une nuit je dors dans les bois après un de nos concerts. Une fille se présente à moi. Elle s'appelle Emily "

Syd plane comme un cerf-volant dans le ciel.

Cette rêverie donne naissance à son titre : " See Emily Play "

" See Emily Play " devient le premier hit des Pink Floyd. C'est le chef-d’œuvre de Syd. Il sera repris quelques années plus tard par David Bowie dans son album " Pin Ups ". En hommage à Syd Barrett.

" See Emily Play " atteint le top 5 des charts britanniques.

Succès pour le groupe des Pink Floyd.

.........

Mais rien ne va plus dans le groupe.

Pour la promo de " See Emily Play " les Pink Floyd passent plusieurs fois à l'émission Top of the Pops.

La première fois Syd s'habille comme une pop star.

La seconde fois il débarque en guenilles.

Ça se détériore.

Le regard de Syd se fige peu à peu. Il fout la trouille à tout le monde. Syd fixe le vide devant lui. Il consomme de l'acide en quantités énormes.

Les problèmes de Syd remontent à l'enfance.

Syd est le plus jeune d'une famille nombreuse.

À 12 ans il est traumatisé par la mort de son père. La mère de Syd le couve de façon abusive.

Elle omet de lui faire comprendre qu'il existe une frontière entre le rêve et la réalité.

Syd :

" Quand on est jeune on est censé s'amuser. Je ne sais pas pourquoi ... mais je ne me suis jamais amusé ... Pourquoi ? "

Le groupe :

" On a fait des conneries. Après le succès de " See Emily Play " on s'est mis à vouloir faire du fric. On a mis la pression sur Syd. On voulait qu'il écrive un autre tube. Même si on était adulés à Londres les concerts en banlieue étaient atroces. Avant " See Emily Play " on nous lançait toutes sortes de saloperies sur scène.

Après les fans ne voulaient plus entendre que " See Emily Play " Ils étaient devenus hystériques "

Syd sombre dans la paranoïa.

Le groupe :

" D'un côté Syd est le compositeur et le leader du groupe. De l'autre les absences de Syd deviennent trop difficiles à gérer "

Une nouvelle compo de Syd :

" Jugband Blues ". Ça figure dans l'album : " A saucerful of Secrets ".

Ce sera la dernière compo de Syd pour les Pink Floyd.

Le groupe :

" Syd savait ce qu'il se passait dans sa tête. " Jugband Blues " c'est une auto-analyse de sa schizophrénie "

Les paroles de Syd dans le morceau :

" Vous pensez à moi. C'est gentil de votre part. Mais je vous rappelle que je suis pas avec vous. Qui a écrit cette chanson ? "

Syd invite un orchestre de l'Armée du Salut pour jouer au milieu du titre. Les autres ne comprennent pas.

Ils n'en peuvent plus.

Syd est viré du groupe.

.......

Les Pink Floyd continuent.

Ils créent des concepts-albums. Ils reprennent les idées de Syd.

Ça fera leur fortune.

Depuis 1968 David Gilmour est le guitariste des Pink Floyd. Il remplace Syd au pied levé.

Il connaît Syd. C'est son meilleur ami.

David accompagnera Syd jusqu'à la mort de ce dernier. En 2006.

Syd avait 60 ans.

barrett_1435485c